L’Equipe

photo groupe CCC

Anaïs est diplômée de l’Institut Français d’Urbanisme et de l’Université de Montpellier. Deux diplômes aux noms barbares dans lesquels on retrouve à la fois un couple “espace-territoire” et la “Méditerranée”!

Tournée vers le développement local, en France et à l’étranger, elle a développé des compétences en gestion de projet dans une approche intégrée et transdisciplinaire.

Partisane d’une prise en compte de l’humain au cœur des projets de développement local, elle est impliquée dans les questions de démocratie participative.


Aurélien est diplômé de l’Institut d’Urbanisme et d’Aménagement Régional d’Aix en Provence.    Il est aussi titulaire d’une licence professionnelle en gestion de projet. Impliqué dans les problématiques liées au logement, il s’intéresse en particulier aux démarches participatives dans l’habitat. Par ailleurs, il s’implique également pour le développement du vélo en ville à travers son engagement associatif.

Convaincu que les décideurs politiques doivent repenser le modèle de développement urbain dominant, il prépare avec le collectif la mise en œuvre d’un projet de ville alternatif.


Antoine est diplômé de l’Institut d’Urbanisme et d’Aménagement Régional d’Aix-en-Provence, ainsi que du Muséum national d’Histoire naturelle de Paris. Éduqué très tôt à l’écologie politique, il est convaincu qu’une politique urbaine sociale ne sera efficace qu’en la liant à une écologie urbaine radicale. En suivant cette logique, Marseille doit prendre ce virage écologique et social si elle ne veut pas s’effondrer, si ce n’est pas déjà fait, sous le poids de ses fractures sociales et du tout auto.

Convaincu que Marseille ne doit plus suivre la politique économique actuelle, néfaste et conquérante de territoire !


Claire est diplômée de l’Institut Français d’Urbanisme et de l’Université Paris I. Formée à la gestion des services urbains et des projets d’aménagement, elle appréhende le métier d’urbaniste à travers des expériences françaises et africaines.

Elle est convaincue que les  principes de concertation, de participation et d’équité territoriale en aménagement du territoire peuvent se traduire par la mise en œuvre de réelles constructions collectives des projets, acceptant en leur sein l’habitant comme expert de son territoire et du vivre ensemble qui s’y invente.

Publicités